En Allemagne, un panel de personnalités et de numismates a choisi trois illustrations différentes pour la face nationale des pièces en euros.

Pièces de 1,2 et 5 cent: la Feuille de chêne

Le chêne indique la solidité, la puissance, la longévité, au sens spirituel autant que matériel, et aussi la majesté pour beaucoup de peuples. On dit aussi que le chêne était l’arbre de la justice des anciens Germains. Le plus ancien chêne en Allemagne se trouve à Erle en Westphalie ; et l’on suppose qu’il a 1500 ans. C’est depuis le milieu du 19ème siècle que les feuilles de chêne sont utilisées pour représenter la victoire.

Pièces de 10, 20 et 50 cent: la Porte de Brandebourg

Arc de triomphe édifié au centre de Berlin par Langhans en 1788 dans l’axe de l’avenue Unter den Linden (à l’est) et de la rue du 17 juin (à l’ouest). Le monument est surmonté par le quadrige de la Victoire, dû à G. Schadow en 1793. Les passages ménagés entre les six colonnes se prêtaient aux parades militaires et aux défilés nazis. Elle était le symbole des victoires. En 1945 elle marqua la limite entre les secteurs américains, anglais et français d’une part et soviétiques d’autre part ; puis celle des deux Allemagne dans les années cinquante. Depuis la chute du mur, le 9 novembre 1989, elle est devenue le symbole de l’unification pacifique et de la liberté.

Pièces de 1 et 2 euro : l’Aigle

Symbole romain de l’Empire et du Saint-Empire Médiéval. Dans l’histoire il était accompagné du serpent (dualité ciel-terre). Aujourd’hui, l’aigle symbolise la démocratie, ainsi on le retrouve au Bundestag, le Parlement allemand.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *